PALEVOPRIM
UMR 7262 CNRS INEE

Laboratoire Paléontologie
Evolution Paléoécosystèmes
Paléoprimatologie
Université de Poitiers

26 avril 2018 : séminaire international PALEVOPRIM n°6

Intervenant

Tiphaine MAURIN
UMR 5199 PACEA – de la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie – Université de Bordeaux.

Thème

Occupations humaines de l’Oldowayen ancien et facteurs environnementaux.
Interrelations et évolutions à partir des ensembles archéologiques de la Formation de Shungura (basse vallée de l’Omo, Éthiopie).

Dans la Formation de Shungura, l’apparition du comportement de taille de la pierre coïncide avec l’apparition de l’Oldowayen ancien et se concentre sur un laps de temps relativement resserré (Membre F et partie inférieure du Membre G, de 2,3 Ma à 2,0 Ma), bien que les hominidés fossiles soient présents tout au long de la séquence (de 3,6 Ma à 1,0 Ma).
Afin de questionner les interrelations entre l’évolution des occupations humaines de l’Oldowayen ancien et les facteurs environnementaux, une approche multi-scalaire a été développée. Elle permet d’intégrer les très nombreuses données archéologiques (une centaine d’occurrences connues dans le Membre F et une cinquantaine dans la partie inférieure du Membre G) et paléoenvironnementales (incluant plusieurs milliers de spécimens paléontologiques des Membres E et F et les données géologiques de terrain). Selon le degré de précision spatio-temporelle de ces différents registres de données, trois échelles d’analyse ont été retenues (complexe archéologique, zone d’étude, formation). L’analyse spatiale et taphonomique des données archéologiques couplée à l’analyse des cortèges fauniques a permis de démontrer que seul un petit nombre d’occurrences correspond à des occupations initiales dans le Membre F. Elles sont localisées à la base du Membre F, à proximité du paléo-fleuve Omo, dans un contexte général d’ouverture et d’aridification croissantes du milieu. À cela s’ajoute une répartition spatiale différentielle de certains taxons entre la partie nord et la partie sud de l’aire Type, qui pourrait être le marqueur d’une plus grande emprise des zones humides dans le paysage de la partie sud de la Formation de Shungura.

Pour en savoir plus

Consulter toutes les actus
2019-02-28T17:04:57+00:00

GESTIONNAIRES

Laure PAINAULT
laure.painault@univ-poitiers.fr
Tél. : +33 (0)5 49 45 37 53

Guylaine REYNAUD
guylaine.reynaud@univ-poitiers.fr

Tél. : +33 (0)5 49 45 37 26

Fax : +33.(0)5 49 45 40 17

ADRESSE POSTALE

Université de Poitiers – UFR SFA

PALEVOPRIM UMR CNRS 7262

Bât B35 – TSA 51106

6 rue Michel Brunet

86073 POITIERS Cedex 9