PALEVOPRIM
UMR 7262 CNRS & UP

Laboratoire Paléontologie
Evolution Paléoécosystèmes
Paléoprimatologie
Université de Poitiers

À l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, les 8 et 9 mars 2021

1ère Conférence Virtuelle des Jeunes Chercheuses
Archéologues et Paléontologues

Plus de quarante jeunes chercheuses présenteront leurs travaux en visioconférence.
L’auditoire est ouvert à toutes et à tous !

Suivez #ArcheoPaleoWomen via le live tweet assuré par @paleo_j

Si les femmes sont plus diplômées de l’enseignement supérieur que les hommes, elles sont sous-représentées dans le milieu de la recherche en France, et plus largement en Europe et dans le monde1, 2. En outre, la crise du Covid-19 semble avoir particulièrement impacté les femmes, y compris dans la recherche3, 4. Notre ambition est donc ici de donner la parole aux chercheuses pour rééquilibrer leur représentation dans nos disciplines scientifiques, à travers la création d’un événement ouvert à toutes et à tous.

Consulter tous les événements

Les femmes sont encore minoritaires dans la recherche en France : 35% de femmes parmi les chercheuses et chercheurs dans la recherche publique5. Malgré un manque de chiffres, le constat d’une sous-représentation des femmes aux postes de chercheuses CNRS, maîtres de conférences ou professeures est également partagé dans nos disciplines spécifiques. Elles sont en revanche bien plus nombreuses à disposer d’un poste non-permanent et/ou à temps partiel, donc précaire.

Ainsi, les travaux des chercheuses non-titulaires d’un poste permanent contribuent quotidiennement au renouvellement des connaissances sur les populations passées, humaines et non-humaines, et les milieux dans lesquels elles ont vécu. En valorisant leurs récentes contributions, cet événement scientifique sera l’occasion de donner plus de visibilité aux jeunes chercheuses, ainsi que de tisser des liens entre nos deux disciplines, de partager des savoirs, des approches et d’initier des discussions voire des collaborations.

Thématiques de la conférence :

La conférence traitera des récents apports à l’étude des populations et des environnements passés. Elle s’articulera autour de différents axes :

  • Expérimentations, référentiels actualistes, sources anciennes et autres approches méthodologiques
  • Territoires, mobilité et (paléo)biogéographie
  • Ressources et stratégies d’exploitation
  • Changements environnementaux et adaptations biologiques

Nous conclurons la première journée du 8 mars par une table ronde entre toutes les personnes inscrites à la conférence. L’objectif sera d’engager une réflexion sur la place des femmes dans nos disciplines, de faire un état des lieux des pratiques actuelles et des difficultés auxquelles les femmes sont plus particulièrement confrontées, et de discuter ensemble des points à améliorer pour une recherche plus paritaire.

5 https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Rapports/38/9/rapport_enquete-dgesip_VD_747389.pdf

Les organisatrices

  • Julie Bachellerie : Doctorante en préhistoire à TRACES, ses recherches portent sur les innovations techniques du Paléolithique récent à travers l’exemple des groupes du Solutréen récent. Julie étudie plus spécifiquement les équipements lithiques.
  • Emilie Berlioz : Post-doctorante à TRACES et chercheuse associée à PALEVOPRIM, Émilie explore l’écologie alimentaire des cervidés actuels et pléistocènes à partir de leur abrasion dentaire. Elle étudie leurs réponses adaptatives aux changements (paléo)environnementaux.
  • Ana Galán-López : Post-doctorante à TRACES et docteure en archéologie, Ana est spécialiste des stratégies de subsistance du Paléolithique moyen et supérieur. Elle étudie actuellement l’écomorphologie du renne grâce à une bourse Marie Curie (projet Emorph).
  • Margot Louail : Doctorante à PALEVOPRIM, Margot s’intéresse à l’influence de l’alimentation sur la sélection des caractères dentaires chez les suidés et primates fossiles. Elle étudie les données dentaires de porcs avec des alimentations contrôlées différentes.

Appui à la communication

  • Jonathan Lafont : Rattaché au projet de communication du laboratoire PALEVOPRIM, Jonathan est diplômé en paléontologie ainsi qu’en communication scientifique. Il est le créateur de la chaîne Youtube Paléo-J consacrée à la communication grand public de la paléontologie.

Les vidéos des présentations

Pour aller plus loin

Dossier #1 : Les femmes en paléontologie partie 1

Lien YouTube de la vidéo

La paléontologie est-elle une science ouverte à tout le monde ? Des jeunes femmes du laboratoire PALEVOPRIM témoignent…

Cliquez sur l’image pour démarrer la vidéo.

Dossier #1 : Les femmes en paléontologie partie 2

Lien YouTube de la vidéo

La paléontologie, une affaire de femmes ?
L’avis de professionnels sur la place des femmes dans leurs disciplines en quelques réponses..

Cliquez sur l’image pour démarrer la vidéo.

En savoir plus

Aucune participation financière à prévoir 
Inscriptions ouvertes jusqu’au 1er mars 2021 

Avec les soutiens de :

2021-07-09T16:14:11+00:00

GESTIONNAIRES

Laure PAINAULT
laure.painault@univ-poitiers.fr
Tél. : +33 (0)5 49 45 37 53

Guylaine REYNAUD
guylaine.reynaud@univ-poitiers.fr

Tél. : +33 (0)5 49 45 37 26

Fax : +33.(0)5 49 45 40 17

ADRESSE POSTALE

Université de Poitiers – UFR SFA

PALEVOPRIM UMR CNRS 7262

Bât B35 – TSA 51106

6 rue Michel Brunet

86073 POITIERS Cedex 9