PALEVOPRIM
UMR 7262 CNRS INEE

Laboratoire Paléontologie
Evolution Paléoécosystèmes
Paléoprimatologie
Université de Poitiers

29 novembre 2018 : séminaire international n°7

Intervenant

Likius ANDOSSA
Université de Moundou & Département de Paléontologie, Université de N’Djaména, Tchad

Thème

Les grands ongulés du Mio-Pliocène du Bassin du Lac Tchad : implications paléobiogéographiques et perspectives

LIKIUS ANDOSSA est l’un des deux premiers docteurs en paléontologie du Tchad. Il est actuellement recteur de l’université de Moundou. Son expertise s’étend à plusieurs groupes de grands ongulés africains, éléments clefs des écosystèmes qui ont hébergé les premiers représentants de l’humanité.La partie nord du Bassin du Lac Tchad se révèle particulièrement intéressante en termes des vestiges paléontologiques. Elle a fait l’objet d’intenses fouilles par la Mission Paléoanthropologique Franco-Tchadienne à partir de 1994. Cela a abouti à la découverte d’importants gisements fossilifères couvrant l’intervalle entre 3,5 Ma et 7 Ma, ainsi que de restes d’hominidés anciens (Australopithecus bahrelghazali, Sahelanthropus tchadensis). Ces hominidés sont associés à une quantité importante de mammifères fossiles, parmi lesquels figurent des restes peu abondants de rhinocérotidés, giraffidés et camélidés. L’analyse de ces familles a permis de reconnaître neuf taxons différents, dont un nouveau. La mise en évidence d’espèces de grands ongulés proches de formes eurasiatiques dans le Miocène supérieur et le Pliocène inférieur du Tchad implique des relations intercontinentales Eurasie-Afrique durant les âges correspondants. Aux côtés de ces travaux sur la diversité des faunes fossiles, des missions de terrain sont organisées chaque année depuis 2006 par l’équipe des paléontologues tchadiens. Ces recherches démontrent que les sites du bassin du lac Tchad ont conservé tout leur potentiel pour effectuer des découvertes majeures. Par ailleurs, une approche complémentaire est envisagée pour mettre à profit l’étude des environnements actuels du Tchad pour interpréter les environnements fossiles. L’ensemble de ces travaux s’inscrit dans un partenariat de longue haleine entre le département de Paléontologie (Université de N’Djaména), le Centre National de Recherche pour le Développement et le laboratoire PALEVOPRIM. Ce partenariat concerne également la conservation, la valorisation et la communication scientifique.

Pour en savoir plus

Consulter toutes les actus
2019-03-12T14:06:53+00:00

GESTIONNAIRES

Laure PAINAULT
laure.painault@univ-poitiers.fr
Tél. : +33 (0)5 49 45 37 53

Guylaine REYNAUD
guylaine.reynaud@univ-poitiers.fr

Tél. : +33 (0)5 49 45 37 26

Fax : +33.(0)5 49 45 40 17

ADRESSE POSTALE

Université de Poitiers – UFR SFA

PALEVOPRIM UMR CNRS 7262

Bât B35 – TSA 51106

6 rue Michel Brunet

86073 POITIERS Cedex 9